Translate

13 août 2015

Les drones : Se défendre contre “la mort venue du ciel”

Ceci est un article issu du Deep Weeb
“Le web profond ou web invisible ou encore web caché (en anglais deep web) est la partie de la Toile accessible en ligne, mais non indexée par des moteurs de recherche classiques généralistes ; certains moteurs, tels que BASE, prennent cependant en compte cette partie du réseau. La terminologie « web profond » est opposée à web surfacique.”

“Le web profond n’est ni le web sombre, ni un réseau d’anonymisation — les services web auxquels on peut accéder via des outils tels Tor, Freenet, I2P, etc. —, ni le web opaque— indexable, mais non indexé — bien que, selon les conceptions, on peut considérer que ces deux derniers (voire les trois) en font partie.”
Se défendre contre “la mort venue du ciel”:

Predator, Global Hawk, Reaper, Sentinel mais aussi Harfang ou Sperwer, quand on veut faire cocorico ce sont des drones. Ils sont pour le moment cantonnés aux théâtres de guerre mais pourraient bien débarquer dans les villes et villages européens pour “maintenir l’ordre”
C’est la que Abdullah bin Mohammed un “gentil” membre d’Al-Qaida viens nous filer un coup de main avec son petit guide sur “comment éviter les drones”.
(note de Thibault Erikson :  Je ne connais pas cette personne et le fait qu’elle soit membre d’une organisation criminelle contrôlée par la Cabale peut donner une réticence à lire la suite mais ces informations sont à mon sens , intéressantes à lire et à étudier.)
Ce document a été trouvé parmi tant d’autres dans les restes d’une maison de Tombouctou au Mali après l’arrivée des forces africaines et françaises, cette maison était occupée par “l’administration” locale d’Al-Qaida. En voici les grandes lignes:
1. Il est possible de connaitre la mission d’un drone en utilisant un outil russe nommé “Sky Grabber”, pour 2595$ vous pourrez analyser les transmissions émises et reçues par le drone et évaluer sa mission. L’outil est complexe et ne fonctionnera qu’entre des mains averties.
2. Un autre outil russe “Rascal” a réussi en utilisant les mêmes techniques de manipulation d’émissions radio à se débarrasser de quelques drones. (note de Mrtrombone: des ingénieurs iraniens ont utilisé la même tactique pour capturer un drone US de très haute technologie qui était le fleuron de la technologie du drone furtif. Le hack s’est fait en bombardant le drone de données GPS éronnées, il s’est posé comme une fleur sur le tarmac d’un aéroport iranien en pensant être rentré à la maison chez les américains)
3. Poser des plaques de verre réflectives ou de métal réflectif sur les toits des véhicules et maisons pourrait réussir à déboussoler les systèmes de télémétrie radar des drones.
4. Une équipe de snipeurs talentueux peut réussir à abattre un drone de reconnaissance                                     (ces derniers volent bas).


5. Il est possible de brouiller les communications d’un drone en utilisant une dynamo (haute puissance) à un piquet en cuivre de 30 m de long.
6. Il est possible de bloquer les communications électroniques en utilisant du vieil équipement radio de haute puissance, il est préferable de les garder actifs 24h sur 24 (note de Mrtrombone: ceci n’est pas applicable en Europe, le trafic radio est contrôlé sur les bandes de fréquences utiles, une radio “pirate” peut être localisée en quelques minutes, il serait donc important de modifier la tactique et n’émettre que pendant des intervalles très courts et jamais de la même position).
Une autre idée très simple est d’utiliser ce bon vieux four à micro-ondes, en démontant l’émetteur et le mettant à l’air libre c’est le parfait outil pour attirer un missile vers un leurre (note de Mrtrombone: un four émet plus de 500W de puissance rayonnée, une installation radioamateur balèze est plutôt de l’ordre de la 10aine de watts).
Cette technique a été utilisée avec succès par l’armée yougoslave pour se défendre face aux missiles de l’otan guidés par des systèmes à détection électromagnétique
7. Les techniques de confusion ordinaires fonctionnent bien, ne pas conserver de chemin logique ni prévisible et éviter de garder un quartier général dans des locaux fixes.
8. établir des réseaux denses d’observation (par des humains) pour prévenir du passage du chargement externe (missiles) et de la direction des drones.
9. Se cacher au maximum pour éviter d’être repérés involontairement par le drone, plus particulièrement la nuit (nota de Mrtrombone: les drones modernes sont équipés de systèmes optiques embarqués de qualité, détection thermique, amplification de lumière,vision électromagnétique via radar. La nuit peut sembler sûre mais le drone n’en à rien à faire).
10. Se cacher sous le feuillage d’arbres est le meilleur moyen de se proteger des observateurs aériens.


11. Rester dans l’ombre de batiments, véhicules, arbres et reliefs. (note du trombone: éclairé par une lumière rasante en début et fin de journée ou sur le flanc d’une montagne vous deviendrez une cible facile à repérer depuis le ciel).
12. Maintenir le silence radio (téléphone ou radio) tant que possible.
13. Si vous êtes pris en chasse par un drone lorsque vous êtes à bord d’un véhicule, “désembarquez” et éloignez vous.
14. Se cacher dans des bâtiments contenant de nombreuses entrées et sorties complique la tache du drone.
15. Utiliser des refuges souterrains (caves ou bunkers) permet de se protéger de la plupart des attaques de drones. Ils sont généralement équipés de missiles anti-personnels à fragmentation et non pas de missiles anti-bâtiments/anti-bunkers.


16. Eviter de se rassembler en extérieur, c’est inhabituel, simple à repérer et offre une cible facile.
17. Faire de la chasse aux espions et éviter les infos importantes de fuiter.
18. Créer de faux rassemblements à l’aide de poupées et objets gonflables.
19. Si vous découvrez que votre véhicule est chassé par un drone, faites évacuer le véhicule et faites en sorte que chaque personne parte dans des directions opposées.
20. Utiliser les protections naturelles (arbres, caves, rochers…) en cas de besoin de se rassembler.
21. Dans les zones fréquemment ciblées utilisez des écrans de fumée pour masquer vos actions. Faire brûler des pneus peut faire l’affaire
22. Utiliser de quelconques équipements de communication peut mener à se faire repérer, une communication cryptée ne le sera jamais assez.
Note sur les espions:
La tactique souvent utilisée par les espions est de déposer un micro-émetteur dans le bâtiment/ véhicule à cibler et à détruire.
Fouiller les lieux de rassemblement est un bon début. Investir dans de l’équipement de recherche d’émetteur pourrait etre encore plus profitable.
Note sur la stratégie des drones:
Les US sortent petit à petit d’une guerre de 10 ans qui a causé de nombreuses pertes matérielles et humaines. Mais la tention ne peut pas etre relachée, la solution la moins onéreuse est le drone. Un vol de drone coûte (à l’heure) 200 fois moins qu’un vol de chasseur.
Un chasseur coûte environ 30 fois plus cher qu’un drone à l’achat. Un chasseur a des limites humaines que le drone n’a pas.


Un pilote de drone est formé en 3 mois, plusieurs années sont requises pour envoyer un pilote d’avion dans le ciel (note de trombone: comptez une formation de plus de 2 ans et des centaines d’heure de vol dans des engins qui sucent du kérosène comme des gros bébés affamés sucent un sein).

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire