Translate

17 août 2015

Un scientifique russe découvre le paradis au Pôle Nord.



 Le docteur en philosophie Valery Dyemin, un chercheur de la région arctique, affirme que l'Hyperborée (au delà du ” vent du nord"), une terre mythique que les Grecs  pensaient être située au delà de Scythia, (Note du Webmaster : Pour les anciens grecs , région de la Russie méridionale où vivaient les Scythes) a réellement existé . Le légendaire scientifique français Jean Sylvin Baiae a essayé de prouver l'existence de l' Hyperborée , il y a quelques siècles. 




" Pouvez-vous nommer  d'autres scientifiques qui ont également fait beaucoup d'effort  en essayant de jeter une certaine lumière sur le mystère Hyperboréen ?
    

Oui il y en a eu beaucoup. Non seulement les géographes et les historiens ont travaillé sur le problème, mais les linguistes également y ont apporté  plusieurs contributions. En fin du  XIXe  siècle, le recteur de l'Université de Boston William Warren a édité un livre intitulé "Le paradis trouvé au pôle nord"


En tout il y  eu , 11 éditions du livre. Warren a analysé un grand nombre d'histoires  racontées et de légendes concernant le paradis sur terre (Éden). Selon lui, toute information contenue là-dedans provient de vagues souvenirs d'une certaine terre  antique parfaite, qui s'étendaient  quelque part dans la région arctique.  




“Que nous disent-ils exactement ? Quelle partie du monde devrions-nous ausculter ? ”
    
Je crois que nous devrions  rechercher les traces de cette civilisation dans l'Eurasie et dans les régions arctiques américaines, dans les îles et les archipels des océans arctiques, au fond de certaines mers,  lacs et  fleuves. 

On doit prendre réellement note du fait que c'est en  Russie que l'on pourrait mettre la main sur  le plus grand nombre d'endroits et d'objets façonnés en rapport avec Hyperborée. Une partie de ce qui précède a déjà attiré l'attention des spécialistes; d'autres doivent être découverts encore. 

L'exploration active est actuellement en cours dans la péninsule de kola, dans  île de Vaigach, en Karelia, dans les montagnes de l'Ural, en Sibérie occidentale, Khakasia, en Yakutia, et quelques autres régions. Il y a de bonnes perspectives nous invitant à faire  des  recherches  en Terre de Franz Josef , dans le Taimyr, et dans le Yamal  .
   

Le terme géographique  "Hyperborean plareform" relève d' utilisation technique. Les scientifiques continuent à discuter du mouvement  de la  plateforme,  afin de trouver les raisons pour lesquelles elle a sombrée au fond de l'océan. 



En d'autres termes, l' Hyperborée a pu être à la surface de terres  qui ont par la suite, plongé dans l'eau ?
    

Selon  les cartes de Gerhardus Mercator, le cartographe et géographe flamand du 16e siècle, on découvre un grand continent s'étendant autour du Pôle Nord. 

Cette terre est un archipel formé de plusieurs iles séparées par de profonds fleuves. Une montagne surplombe au centre de la terre (selon les légendes les ancêtres des indo-européens  vivaient aux abords du Mont Méru) . La question qui se pose est :  Comment cette terre est-elle apparue sur cette carte ?  




Il n'y a pas d'information concernant les régions artiques  durant le Moyen Age. Nous avons toutes les raisons de croire que Mercator a utilisé une ancienne carte, celle qui est spécifiée dans sa lettre datée de 1580. Cette carte montrait le continent en question sans glace au centre de l'Océan Arctique. La carte de Mercator serait basée sur cette ancienne carte.


Le décret secret de Catherine II




Si l'on suppose que cette ancienne information cartographique était disponible  dans les temps anciens, ce peut-il que certains aient essayé de découvrir l'Hyperborée dans la région arctique  ?
   



Quelques uns de nos compatriotes ont participé à cette quête pour retrouver  l' Hyperborée .  L'impératrice russe Catherine II a obtenu quelques informations sur l'ancienne terre mythique aux abords du Cercle Arctique par l'intermédiaire des Francs-Maçons. 


Catherine II organisa deux expéditions avec le concours de Mikhail Lomonosov. Elle signa un décret secret  le  4 Mai 1764. Le document officiel indiquait que l'expédition conduite par l'amiral Vasily Chichagov a été détaché au Spitsberg afin d'inspecter les lieux pour le renouvellement de la pêche à la baleine et aux poissons dans la zone. Cependant, dans la mémoire du fils de Chichagov,  l'effort mis en exergue était de structurer une " expédition en relation avec le pôle Nord"




Le pacha fut invité à ouvrir une enveloppe contenant des instructions détaillées seulement après que le vaisseau ait pénétré dans la mer libre. ( Note de Abzu : voir l'ouvrage " La Mer Libre du Pôle " de J. HAYES édité à Paris en 1884 )


Selon les instructions le vaisseau devait se diriger vers le Pôle Nord. A propos, ces instructions furent écrites par Mikhail Lomonosov. Malheureusement l'expédition ne put avancer à travers l'épaisse  banquise et dut s'en retourner.
Pourquoi  Catherine II était-elle si intéresée à trouver Hyperborée ?
  

Je crois que Catherine,  a contrario de quelque autres rois et reines , fut enchantée par la perspective de découvrir que certaines légendes, contes et mythes pouvaient dire vrai. Pline, Hérodote  ainsi que Virgile et Cicéron rapportèrent le fait que le peuple de la terre d' Hyperborée vivait près de 1000 ans et dans une vie de bonheur parfait . 


Nous ne devrions pas oublier que l'Empire russe était gouverné par une femme.




NOS SPONSORS


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire