Translate

11 sept. 2015

Vénus aux cent noms



On en trouve des trucs et des machins en flânant sur l’E-toile. D’abord je tombe là-dessus : Vénus est appelée l’Etoile du Berger, or ce n’est pas une étoile, c’est une planète.

On vous dira qu’elle s’appelle ainsi car c’est la première étoile que voit le berger. Sornettes. Les curés vous susurreront que c’est l’étoile des rois mages, celle qu’ils ont suivie et qui a guidé aussi les bergers. Conneries. 



Vénus est le nom latin de Inanna, qui devint reine de Sumer vers 2500 AEC.






Son amoureux, Dumuzi le roi berger, était quant à lui représenté par la lune dans l’épopée de Gilgamesh. Bon, les mots sont les miens, mais l’info m’est tombée du ciel. Et j’ai tilté dru. Pensez donc ! Vénus il y a 4500 ans ! D’après Immanuel Velikowski, c’est à cette époque qu’une comète vagabonde, de taille similaire à la Terre, fit irruption dans le système solaire, détruisant une planète dont il ne subsiste que la ceinture d’astéroïdes, et arrachant la croûte vitale de notre voisine, la planète mars. Selon Velikowski, cette comète s’est stabilisée, devenant la planète Vénus.


     

Amoureuse du roi berger



Vous savez que je ne crois ni au hasard, ni aux coïncidences. Comme Carl Gustav Jung, je préfère parler de synchronicités. Mais celle-ci est énorme. Car auprès de la belle Vénus, apparue sur Terre en même temps que la comète qui a reçu son nom, il y a un roi berger.



Un roi berger, aux alentours de 2500 AEC, je ne connais que lui. Berger comme Ramos, qui devint Ram, Bélier d’Hyperborée puis Rama, premier roi des hommes, qui a régné sur un empire planétaire. Sa mission sacrée lui fut connue dès l’enfance, en butte aux exactions des sorcières toutes puissantes de Celtie.



Rama le prince charmant réconcilia les hommes et les femmes après le terrible matriarcat initié des millénaires plus tôt par Hathor, la Vache Multicolore, la Vache Sacrée des Hindous, la Femme Bison Blanc des Amérindiens. Rama serait le prince charmant de la belle Vénus ? Pourquoi pas ?

Il n’y a qu’un roi berger. Dumuzi, je n’en doute pas, est le nom sumérien donné à Rama. Ils sont tous deux représentés par la Lune, qui est de sexe masculin en Asie. Rama fut roi de Sumer vers la même époque, avant de devenir roi de nombreux pays d’Asie, et de finir empereur du monde.




Autre synchronicité, qui n’amusera que les érudits. Mais ces gens-là ont plus que d’autres le besoin de se détendre et de sourire, ça les change. Dumuzi, nom curieux, m’en rappelle un autre, Dumézil.



Mais si, vous savez bien, Georges Dumézil, auteur de la théorie de la tripartition fonctionnelle, qui est la division de la société en trois catégories socio-professionnelles – théorie célèbre que je me suis permis de rectifier : la structure sociale originelle, héritée de Rama et des dieux d’avant, est la quadripartition fonctionnelle, qui s’est traduite par les quatre castes en Inde. Dumuzi, Dumézil : même dans le nomqu’on reçoit par naissance, il n’y a pas de hasard.



Rama aime Sita





Quand à Vénus, belle parmi les belles, ne serait-elle pas la princesse Sita, épouse de Rama, la fleur de lotus, l’orbe d’une fumée d’encens ? Comme j’ai pu l’observer souvent au cours de mes recherches mythologiques, il y a eu ici une relocalisation de faits qui se sont déroulés ailleurs, car le berger était en Celtie et non à Sumer. Mais ce phénomène de relocalisation est omniprésent dans toutes les cultures. Chaque peuple s’approprie ses grands hommes, au point de les naturaliser post mortem si d’aventure ils étaint nés ailleurs.


Rama en est une parfaite illustration.






Alors qu’il appartient à l’histoire de tous les peuples de la terre, les Hindous sont persuadés que Rama est à eux, rien qu’à eux. 

Dommage que ce grand peuple, source de tant de sages, fasse preuve ici d’étroitesse d’esprit. En croyant servir Rama, qu’ils aiment avec sincérité, ils le desservent en réalité. Le fait que Rama fut un dieu pour tous les hommes de la Terre, et non seulement pour quelques-uns, ajoute encore à sa grandeur. Le réduire à l’Inde le marginalise au contraire.




Treize Avatars de Vénus



Sumer : INANNA, amante de Dumuzi. D’où Nana, Dana, Anne, Notre Dame.

Egypte : ISIS, ou Issis. D’où Ys, Paris, Pâris

Akkadie : ISTAR, planète Vénus, amante de Enkidu. D’où star-stern-astre

Babylone : ISTARTE, amante de Tamuze la Lune. D’où Ester, Aïcha

Dilmun : ASTARTE, soeur et femme de Baal. D’où star-stern-astre

Canaan : ASHERAT, Ashéra parèdre de Yahweh. D’où ash, ash-ram

Pount : APHTORET, aussi Annat, soeur et femme de Baal

Chypre : APHRODITE, née à Chypre selon Hérodote

Rome : VENUS, nom actuel de la planète

Scandinavie : FRIGG, femme d’Odin

Germanie : FRYDA, friday = vendredi, jour de Vénus

Inde : SITA, épouse de Rama. Elle était rousse ou blonde.

Grèce : HELENE, amante de Pâris, rousse ou blonde itou.






EDEN SAGA


NOS SPONSORS

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire