Translate

21 janv. 2016

Une ligne jaune...et un crash


Aussi incroyable que cela puisse paraître, il existe, en Europe, en France, près de Paris, une représentation, à échelle réduite, d'une portion de ligne très symbolique qui se trouve aux U.S.A. 

Cette mystérieuse ligne, qui se trouve au coeur de Disneyland Paris, cache un secret sûrement très important pour l'humanité, en rapport avec la problématique OVNI.


Il existe à Disneyland Paris une ligne qui passe totalement inaperçue en dépit des milliers de visiteurs qui fréquentent le parc toute l’année. 

Vous pouvez la découvrir dans l'enceinte de l'hôtel thématique Santa Fe (1000 chambres), dont l’architecture est inspirée par celle du Nouveau Mexique, cet État qui fut le théâtre en 1947, du fameux "crash de Roswell".


Suivez le guide !


Devant le portail d'entrée de l'hôtel Santa Fe, en plein milieu, regardez au sol, vous allez voir, peinte en jaune, une ligne droite. Si l'on n’y prête pas attention, on pourrait la prendre pour la ligne continue classique de nos routes : il n’en est rien.




Cette ligne n'est ni plus ni moins que la matérialisation d’une ligne symbolique qui se trouve aux États Unis. 

Cette ligne jaune possède la particularité d'être peinte au sol et de ne contourner aucun des obstacles qu'elle trouve sur son chemin (massifs, trottoirs, rochers, galets etc…). 

Pour quelle raison occulte ? mystère ! A l'entrée même de l'hôtel, la ligne passe sous un portique ; elle croise ainsi une représentation de la mythique Route 66. 



À gauche, cette route 66 passe par la ville de Tucumcari (New Mexico) ; à droite c'est celle d'Amarillo (Texas). À noter que jaune se dit Amarillo en espagnol. 

Ces villes n'ont peut-être pas été choisies au hasard, et font sûrement partie du "jeu de piste" que nous suggère la ligne jaune laquelle nous mène directement à la reproduction d’une soucoupe volante d'environ trois mètres de diamètre… crashée ! 



Ce monument est semble-t-il un hommage discret au crash de Roswell. Une plaque commémorative évoque l’événement.

Le commentaire précise que les indiens ont été les premiers témoins privilégiés du phénomène, affirmant ainsi la réalité de celui-ci.


Ce monument est érigé à la mémoire des 4 Extraterrestres tués dans l'accident. Sur la pierre sont gravés ces mots : "Nous ne savons pas où ils allaient ; Nous ne savons pas d'où ils venaient ; Nous savons seulement qu'ils ont changé notre vision de l'univers.” Ce site est dédié, en juillet 1997, aux êtres qui ont perdu la vie près de Roswell, New Mexico, en juillet 1947.



Rappelons-le, à Roswell, le soir du 2 juillet 1947, un objet volant non identifié s'écrasait en plein désert, non loin de Corona. Ce crash fut tout d’abord confirmé par les autorités militaires, puis rapidement et à jamais démenti. 

Il n’en demeure pas moins que pour la première et dernière fois dans l’histoire, durant un court laps de temps, l’armée américaine avait reconnu officiellement l’existence des ovnis !




On remarquera un dernier détail qui a sûrement son importance : juste avant d'arriver à la soucoupe volante, la ligne jaune coupe la ligne blanche d'une route transversale. Celle-ci est stoppée nette et ne continue plus…


Jouons carte sur table !


Regardons à présent le tracé réel de cette ligne sur la carte des U.S.A, et voyons si le secret réside dans la jonction des points traversés par celle-ci.

Où nous mène la ligne qui relie la zone inter city, située sur la Route 66 entre Tucumcari, Amarillo (173 km) et le site présumé du crash de Roswell, situé à 240 km ?



Précisons que le crash a eu lieu à une centaine de kilomètres au nord de Roswell, en fait dans une zone plus proche de Corona.

Roswell est la ville qui hébergeait les bombardiers atomiques américains, à l'époque. Cette ligne, et tout particulièrement la ligne Amarillo/Site du crash, nous mène tout droit à un site très symbolique, le fameux Trinity site” où eut lieu la première explosion atomique de l'histoire.





Ce point primordial a probablement attiré les visiteurs d'un autre monde, inquiétés par l'invention et l’expérimentation de la bombe atomique. Si nous prolongeons la ligne, nous atteignons le mythique Rio Grande. 

Ce fleuve de 2300 km de long naît dans le Colorado, au pied du "Rio Grande Pyramid" : une montagne de 4200 m de haut, dans les Monts San Juan (Saint Jean = Apocalypse = Révélation)…tout cela est très symbolique !



Il se trouve qu’à Disneyland Paris, derrière la soucoupe crashée, passe justement un petit cour d'eau, baptisé Rio Grande (encore un indice), qu'on peut traverser grâce à un petit pont, situé juste derrière l'ovni.

Il est amusant de constater que ce petit Rio Grande prend sa source (artificielle) à côté et à gauche de l'entrée principale du parc.

Le fait que cette soucoupe se trouve à côté du "Rio Grande" pourrait tout aussi bien être une allusion à la rencontre du 3ème type de Soccoro qui eut lieu en avril 1964.



En effet cette ville se trouve au bord du Rio Grande ce qui n'est pas le cas pour le crash de Roswell. Quoi qu'il en soit, cette ligne semble avoir un rapport avec une rencontre extraterrestre historique.


Le soucis du détail


Jusqu'où Disney et ses "créateurs" sont-ils allés dans la représentation de la ligne symbolique ?

La réponse se trouve derrière la soucoupe, de l'autre côté du pont qui sépare l'hôtel Santa Fe de l'hôtel Cheyenne, représentant le Texas (le Far- West).

En effet, si nous continuons la ligne au-delà de la soucoupe, on découvre une représentation symbolique du Trinity Site sous la forme d’un arbre solitaire au milieu d'un espace circulaire. 

Cet arbre ne représente-il pas le "champignon" atomique ? Pour l’oeil averti, la rencontre avec l’arbre offre une vision on ne peut plus saisissante, et donne à l’ensemble un résumé symbolique parfait de l'histoire du crash de Roswell.

Le premier "champignon" atomique de l'Histoire Moderne, s'est produit le 16 juillet 1945…soit, si mes calculs sont exacts : le 666e mois avant le 3e millénaire (1 janvier 2001)… Un "hasard" qui fait tout de même froid dans le dos !



“Fat Man” lancé sur Nagasaki le 9 août 1945




Mais nous n'en avons pas terminé avec les indices contenus dans la ligne jaune. Le point situé entre Tucumcari et Amarillo, se trouve exactement dans l'alignement nord-sud de "Belle Fourche", le centre géographique des USA, et du Mont Rushmore, célèbre pour ses sculptures monumentales des têtes des présidents américains Washington, Jefferson, Roosevelt et Lincoln.

La ville de Tucumcari quant à elle, est dans l'alignement exact nord - sud de la Devils Tower, la fameuse montagne à la forme très spéciale et qui figurait le point de rendez-vous et de contact avec les extraterrestres dans le film "Rencontre du 3e type” de Steven Spielberg.

Le Mont Rushmore et la Devils Tower sont à la même distance du centre géographique des USA (80 km environ). Ces "détails" tendent à prouver que Steven Spielberg est probablement un "initié" qui fait intervenir dans ses films grand public des éléments qui sont loin d'être de la fiction.



“Devils Tower”. C’est cette curieuse montagne qui fut choisie par Spielberg comme lieu de Rendez-vous final avec les extraterrestres dans son film “Rencontre du troisième type”.



Une manière de familiariser, de préparer en douceur l'humanité à un prochain contact avec une autre civilisation ?

Sans oublier que, comble de “coïncidence” la Devils Tower fut déclarée monument national par Roosevelt, lequel fut justement le dernier président des États-Unis à avoir l’honneur de figurer sur le Mont Rushmore.

Comme on peut le constater, et sans pour autant s’arrêter à une quelconque conclusion, tout se tient.


De gauche à droite, George Washington (1732-1799), Thomas Jefferson (1743-1826), Theodore Roosevelt (1858-1919) et Abraham Lincoln (1809-1865).




À quoi tout cela peut-il bien servir ?


Sachant à présent que la ligne a un rapport avec les extraterrestres, voyons ce que traverse la ligne partant de Santa Fe (comme l'hôtel) et aboutissant par exemple au seul port de départ des voyages “extraterrestres” américains, je veux bien sûr parler de Cap Kennedy.

Est-ce un fait exprès ? Cette ligne, bien que longue de plus de 2000 km passe effectivement entre les deux villes citées précédemment, Tucumcari et Amarillo ! 

Quelle probabilité avait-elle de passer entre les 120 km qui les séparent, sur un territoire aussi vaste que les U.S.A et ses milliers de communes ?

De plus, si l'on prolonge cette ligne au nord de SANTA FE, on constate qu'elle traverse la fameuse ZONE 51...



Nous pourrions prendre d’autres exemples et aboutir à d’autres surprises encore, mais la démonstration pourrait s’avérer fastidieuse et je laisse aux lecteurs intéressés par cet aspect des choses, le soin de les découvrir par eux-mêmes. 

J’ajouterais simplement et à titre d’information que l’accès à la Base 51, suspectée détenir une partie du mystère sur les ovnis, passe par la route 375, rebaptisée tout à fait officiellement, en présence du gouverneur de l’état lui même, l'Extraterrestrial Highway”.




Le regretté JIMMY GUIEU avait déjà très tôt remarqué cette soucoupe de Disneyland Paris. On le voit d'ailleurs filmé devant ce monument singulier, dans la série de cassettes vidéo documentaires "Les portes du futur". 

En revanche, à ma connaissance, il n'avait pas remarqué l'étrange ligne jaune.


Le rôle des grands médias


Apparemment, la compagnie Disney est très intéressée par le phénomène OVNI.

Des documentaires T.V consacrés à ce sujet ont été présentés sur le Disney-Channel, comme par exemple : "Rencontres Extra- Terrestres, en provenance du nouveau monde de demain", dont l'annonce dit, en substance : "nous ne sommes pas seuls, et notre gouvernement le sait !"



En mars 1996, au Tomorrowland du Disney-World de Floride fut présentée une exposition multimédias de George Lucas, qui, selon le communiqué de presse tout à fait sérieux : "doit préparer les Hommes au contact". Tout un programme !

Bien que n’étant pas les seuls visés, les enfants semblent des cibles privilégiées. Il n’est pas rare dans les films d’animation, toutes productions confondues, de découvrir soudain un élément extraterrestre qui n’a pourtant apparemment rien à voir avec l’intrigue. 

Prenez par exemple le film d’animation L’âge de Glace” où l’on voit tout à coup une soucoupe volante prise dans un glacier depuis des milliers d’année. A cet instant, le petit héros affecte une expression étrange, presque grave, et sans un mot, il fait un signe particulier de la main.



Un signe que l’on a curieusement rencontré dans différentes affaires ufologiques. 
Ce passage dans le film ne retient pas particulièrement l’attention, mais il est là, et il demeure totalement dépourvu d’explication.

Constatant cela, on a du mal à croire que les éléments suspects qui jalonnent la ligne jaune ont été mis en place par la simple fantaisie de l'architecte décorateur chargé de concevoir l’hôtel ! 

De même, la grille du dernier parc à thème "Disney Studio", n’aura pas échappé à la sagacité des connaisseurs qui auront reconnu la présence discrète des deux colonnes Boaz et Joaquin, éléments importants de la symbolique franc-maçonne, en compagnie d’étoiles à cinq branches.



Le cas de ce portail paraît d’autant plus flagrant que l’on y trouve d’autres symboles comme le soleil par exemple.




Anecdote à méditer


Dans son livre : "OVNIS : la levée progressive du secret" Gildas Bourdais, le grand spécialiste français de l’affaire Roswell rapporte cet épisode troublant : lors de la diffusion dans une région des Etats-Unis, en 1995, d'une série d'émissions de télévision produite par les studios Walt Disney, en liaison avec leur nouveau parc d'attraction à Orlando qui comporte toute une section sur les ovnis et la vie extraterrestre. 

Le patron de Disney en personne, Michael Eisner, s’illustre dans une petite scène "amusante". Il est devant l'entrée d'une base militaire, et explique qu'il y a des secrets sur les ovnis. 



Il se propose alors d'entrer dans la base pour aller voir mais il est aussitôt arrêté par les gardes armés, et il se retourne pour expliquer aux téléspectateurs que...ce n'est pas encore l'heure !


Conclusion


Pour en revenir à notre ligne jaune, force est de reconnaître que cette science de l’alignement a de quoi étonner.

Les Incas étaient eux-même très intéressés par les lignes droites ! Bien qu'ils aient construit environ 32 000 km de routes tortueuses serpentant sur les pentes des Andes, ils avaient également aménagé des sentiers en ligne droite ayant une fonction différente qui nous demeure encore inconnue. 



Nous en sommes donc réduits aux hypothèses. Certaines de ces lignes auraient servi à observer le soleil et à marquer sa position à certaines dates de l'année afin d’annoncer les grandes cérémonies.

D'autres lignes auraient servi à conduire les sacrifiés à leur lieu de mort rituelle. D'autres encore auraient été utilisées pour de longs pèlerinages...en ligne droite !


Source : Thierry Van de Leur/Top Secret N°12

4 commentaires:

  1. Avez-vous entendu parler ou lu au sujet de l'étoile de Nantes?
    "L'énigme des lieux magiques et sacrés" de Carl Dorsan édition Alain Lefeuvre
    Il ne s'agit pas d'extraterrestres, mais d'alignements

    RépondreSupprimer