Translate

3 janv. 2017

Cartes du monde, si toute la glace de notre planète fondait ?

Depuis plusieurs années maintenant, les problématiques de réchauffement climatique sont prises très au sérieux par les scientifiques. Mais nous rendons-nous bien compte de la gravité de la situation ? 






Afin de mettre en avant les risques liés à la fonde des glaces, le National Geographic a publié sur son site, différentes cartes de ce à quoi ressembleraient nos continents si toute la glace de notre planète fondait. Le résultat est plutôt choquant !

Les cartes suivantes montrent notre planète telle qu'elle est actuellement, à la seule différence que la limite du niveau des mers et océans est décalé. En effet, ces cartes montrent ce à quoi ressemblerait notre monde actuel si l'ensemble des glaces de la planète (banquises, glaciers…) avait fondu. Si c'était le cas, le niveau de la mer serait augmenté d'environ 65 mètres sur l'ensemble de la planète, créant ainsi de nouvelles limites pour les continents. Le plus impressionnant est que certaines villes disparaîtraient totalement de la surface de la terre, se trouvant ainsi enfouies sous les eaux.

Notre planète comprend aujourd'hui encore 5 millions de mètres cubes de glace, et d'après les scientifiques cela prendrait tout de même 5 000 ans pour que la totalité fonde. Mais si les émissions de carbone continuent d'augmenter engendrant encore un réchauffement planétaire, notre planète pourrait devenir vierge de toute forme de glace, et la température moyenne de la Terre passerait de 14,4° C (58°F) à plus de 26° C (80°F). Une augmentation aussi importante de la température moyenne suppose bien évidemment des températures humainement invivables dans les régions les plus chaudes du globe. 



























L'actualité google à retiré tout ce qui parle des températures anormal de l'Arctique et de l'Antarctique. Plutôt dire qu'il a plus rien de récent sur le sujet, mais une personne de l'université poste tout les jours des graphiques anormal de l'Antarctique et de l'Arctique sur son compte Twitter .









Source : Hitek      Via : National Géographic