La plus longue épée de l'ancien Japon découverte dans une tombe du 6ème siècle

Des découvertes qui changeront les manuels d'histoire ont été faites après que des artéfacts d'une ancienne tombe du 6ème siècle dans le district de Shimauchi, dans l'île de Kyūshū, aient été examinés.
Les experts ont confirmé en octobre 2016 que deux épées trouvées dans la tombe à couloir, N°139, d'un site funéraire fouillé entre 2014 et 2015, sont des découvertes historiques.



L'une est la plus longue épée jamais mise au jour dans une ancienne tombe au Japon, tandis que la poignée de l'autre est recouverte d'une peau de raie. 
Les épées avaient été placées près de restes humains dans la tombe N°139, et les deux portent les signes d'un statut social élevé. "Les épées suggèrent qu'il y avait un puissant individu dans le sud de Kyūshū, qui devait directement servir une personne de haut rang dans l'entourage du roi Yamato, et qui serait allé à l'étranger en charge de la politique étrangère", explique Tatsuya Hashimoto, professeur associé d'archéologie au musée de l'université de Kagoshima, et collaborateur de la recherche.



L'ancien royaume de Yamato a gouverné la plus grande partie de l'archipel japonais au cours la période Kofun (du 3ème au 7ème siècle). La tombe à couloir N°139 est dans un style unique aux préfectures Miyazaki et Kagoshima et à la période Kofun.

De nombreux accessoires funéraires précieux tels que des armures, des armes, et des harnais pour chevaux ont été mis au jour en plus des deux épées, en 2014 et 2015.

L'Institut Gangojipour pour la recherche de biens culturels, à Nara, a mené les travaux de conservation ainsi que les analyses scientifiques.

Le travail de nettoyage a révélé environ 142cm de l'épée avec un pommeau en bois encore en place. Selon les chercheurs, si elle était reconstruite elle devrait faire environ 150cm dans son état d'origine, ce qui en fait la plus longue épée découverte jusqu'ici dans un ancien tombeau au Japon.



Au sommet de celle-ci, un textile précieux appelé "tatenishiki" ou un brocard en chaîne, était utilisé pour recouvrir le tour de l'ouverture du fourreau. Il n'y a que quatre exemplaires d'un tel textile luxueux de la même période qui ont découvert jusqu'ici au Japon. Cette épée est considérée comme étant un cadeau du royaume Yamato.

Une autre analyse a montré que l'une des épées plus longues enterrée dans la tombe, faisant environ 85cm avec un pommeau rond en argent décoré, avait sa poignée recouverte d'une peau granulaire de raie. Il s'agit du plus ancien artisanat en peau de raie découvert dans l'est de l'Asie. On suppose que l'épée a été faite dans l'ancien royaume Paekche dans la péninsule coréenne.


Commentaires