Tourisme en Égypte au 19ème siècle

À partir de la visite d'Hérodote au 4ème siècle avant notre ère, les monuments millénaires de l’Égypte ancienne, les pyramides géantes de Gizeh en particulier, ont attiré les touristes européens de l'autre côté de la Méditerranée.


Avec l'achèvement du canal de Suez en 1869, le nombre de visiteurs augmenta, des touristes fortunés principalement. La même année, Thomas Cook, le magnat du voyage, proposa son premier voyage organisé en Palestine et sur les bords du Nil et il lança des excursions en bateau à vapeur sur le grand fleuve les années suivantes.

La découverte de la tombe de Toutankhamon en 1922 déclencha une nouvelle fascination pour l’Égypte parmi les Européens.

Bien que de nombreux touristes se contentaient de poser pour des photos devant le Grand Sphinx et les pyramides, certains plus aventureux choisissaient d'observer la vue depuis le sommet de la pyramide de Khéops.

Le lisse calcaire blanc qui recouvrait autrefois la pyramide avait été depuis longtemps arraché pour construire des bâtiments au Caire, autorisant les touristes et les guides locaux à escalader ses blocs massifs.

Ces photos datant de l'occupation longue de plusieurs décennies de la Grande-Bretagne en Égypte ont enregistré l'exploration par les touristes des impressionnants vestiges, ceux du Sphinx enfoui dans les sables ou le sommet de la Grande Pyramide couvert de graffitis.

(Escalader les pyramides est aujourd'hui totalement illégal.)

1900 


1938 : l'heure du thé au sommet de la grande pyramide 


1910 


1900


1905


1900 


1930 : Le Prince de Galles et le duc de Gloucester escaladent l'une des pyramides 


1895 


1880 


1882


1930 


1860 


1900 


1867 


1900 


1867 


1900 (Admirez les graffitis !!) 


1900 Le photographe Lewis Larsson préparant une photo au sommet de la grande pyramide 


1900 


1931 Le Graf Zeppelin au-dessus de la grande pyramide 


1925  

C'était au bon vieux temps où n'importe qui pouvait escalader les pyramides...
Vous pouvez voir les photos en plus grande taille sur le site Retronaut.

Traduit par Hélios du Bistro Bar Blog



Commentaires