Un diamant de plus de 700 carats découvert en Sierra Leone

Un diamant trouvé par un chercheur occasionnel en Sierra Leone pourrait être entre le 10e et le 15e plus cher du monde.


Le président du pays a promis que la vente de cette découverte serait menée en toute transparence. Le trafic de pierres précieuses a en effet servi à financer la guerre civile dans la région dans les années 1990.

Un pasteur a récemment découvert un énorme diamant de 706 carats dans la province de Kono, située à l’est de la Sierra Leone. Un des chefs tribaux de la région a présenté ce mercredi l’incroyable découverte au président Ernest Bai Koroma.



Dès le lendemain, il a affirmé que cette pierre précieuse ferait l’objet d'« un processus de commercialisation transparent, en faveur de la meilleure offre ». Le pays a en effet été marqué par le trafic des « diamants du sang » pendant la guerre civile entre 1991 et 2002, où des pierres avaient été vendues pour acheter des armes et financer les conflits




Un chercheur occasionnel

Le diamant, mis au jour par un chercheur occasionnel de manière artisanale, « a été placé dans la salle des coffres de la Banque centrale de Sierra Leone en attendant l’estimation de sa valeur monétaire », a indiqué ce jeudi le porte-parole du chef de l’État. Cette dernière pourrait placer le diamant « entre le 10e et le 15e » rang des pierres jamais trouvées, estime l’expert Paul Zimnisky.

On reste cependant loin du diamant le plus lourd découvert depuis un siècle en 2015 au Botswana, avec ses 1 111 carats. Mais surtout du Cullinan, trouvé en Afrique du Sud en 1905 et dont les 3 106 carats font de lui le plus gros diamant du monde.


Commentaires